Entrepôt de données ANPERSANA

Lettre de P. Larrigue, St-Jean-de-Luz, à François Lartigue, Louisbourg

Dublin Core

Titre

Lettre de P. Larrigue, St-Jean-de-Luz, à François Lartigue, Louisbourg

Créateur

Larrigue, P.

Contributeur

Lafuente, Annabelle (transcription); Talec, Jean-Phillippe (transcription); Videgain, Charles (transcription)

Éditeur

CNRS IKER (UMR 5478)

Date

09/01/1757

Type

manuscrit

Format

PDF

Étendue de la ressource, taille, durée

2 fichiers (fac-similé 1574 Ko, transcription 419 Ko) ; le texte contient 364 mots.

Support

papier

Langue

français

Source

Documents reconstitués à partir de photographies au format 'jpeg' prises dans le fonds HCA.

Sujet

correspondance
commerce, communications, transports
Nouvelle-France

Description

P. Larrigue, depuis Saint-Jean-de-Luz, écrit à François Lartigue, un négociant à Louisbourg, pour traiter de questions financières liées à la succession de feu François Mavalé.

Résumé

Larrigue a reçu une lettre de Lartigue par Michel Harismendy incluant une lettre du trésor de 142 livres destinée à la veuve Mavalé, mais il semble y avoir un manque d'attention sur 145 livres dues de salaires. Larrigue demande à Lartigue de présenter cette lettre à M. Laborde pour récupérer cette somme et de l'envoyer via lettre du trésor. Il mentionne également son intention de partir en mer comme capitaine sur un corsaire, reflétant la dure réalité économique de l'époque et la dépendance aux activités de corsaire.

Couverture spatiale

Louisbourg
Saint-Jean-de-Luz

Couverture temporelle

18e siècle

Droits

Domaine public

Droit d'accès

Nous tenons à exprimer notre sincère gratitude aux Archives nationales du Royaume-Uni, Kew à Londres (TNA) pour l'utilisation des copies numériques du fonds Prize Papers.

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage selon les Conditions Initiales [CC] [BY] [NC] [SA]

Est une partie de

Documentation conservée à Archives de la High Court of Admiralty and colonial Vice-Admiralty courts (Londres)

Référence

Talec Jean-Philippe et Videgain Charles (eds.), Mémoires, lettres et papiers du Dauphin : Bayonne, Louisbourg, Londres – 1757, La Crèche, La Geste éditions (coll. « Presses universitaires de Nouvelle-Aquitaine »), 2024, 606 p.

Provenance

TNA, HCA 32/180/7

Texte Item Type Metadata

Texte

82
A Monsieur, monsieur Lartigue l’ainé negotiant, a Louisbourg
Mr. Lartigue, à Louisbourg
à St Jean de Luz le 9 janvier 1757
Duplicatta Monsieur,
J’ay receu l’honneur de votre lettre par Mr Michel Harismendy. Incluse une lettre du trésor de 142 livres tirés à l’ordre de la veuve du feu François Mavalé, Mr Laborde n’a pas seurement fait attention que les dittes 145 livres proviennent des salaires dudit feu François Mavalé. J’ay luy avais en outre compté cent quarante une livres cinq solz du montant de l’inventaire du mort qu’il devoit aussy envoyer avec les salaires. J’ay recours encore à vous monsieur pour que vous ayiez la bonté s’il vous plait de presenter cette lettre à monsieur Laborde et retirer la ditte somme que vous aurés la bonté de me l’envoyer en lettre du trésor par la première occasion. La procuration que j’ay eu l’honneur de vous envoyer l’année précédente vous servira dans cette occasion. Je vous assure que vous fairés un œuvre de charité et je vous aurais un entiere obligation. Jusques a present, le corsaire font merveille dans ce quartier, il serait à souhaitté la continuation on n’entend parlé que de la course. J’ay aussy pris le party de faire une campagne et je compte partir dans un corsaire de dix canons 120 hommes d’équipages sous quatre ou cinq jours en qualité de capitaine. Nous n’avons pas d’autre ressource aujourd’hui que ce dite métier qu’il n’est guère agreable. Enfin je m’en vais ne pouvant faire mieux. Les nouvelles dans ce pais ne sont pas comme [?] nous n’entendons parlé de ruine. Je serais pourtant charmé de vous donner quelque nouvelle, je ne manquerais pas les occasions qu’il seront pour chez vous pour vous en donner. En attandant, j’ay l’honneur d’etre très parfaittement, Monsieur, Votre très humble & très obeissant servitteur.
P. Larrigue
[P.-S.] Assuré de mes respects madame, votre epouze.

Géolocalisation

Citer ce document

Larrigue, P., “Lettre de P. Larrigue, St-Jean-de-Luz, à François Lartigue, Louisbourg,” Entrepôt de données ANPERSANA, consulté le 21 juin 2024, https://anpersana.iker.univ-pau.fr/items/show/392.