Entrepôt de données ANPERSANA

Duplicata des ordres de marche, par Jean Lanne, Bayonne, Bayonne

Dublin Core

Titre

Duplicata des ordres de marche, par Jean Lanne, Bayonne, Bayonne

Créateur

Lanne, Jean

Contributeur

Carette, Camille (transcription) ; Talec, Jean-Philippe (transcription)

Éditeur

CNRS IKER (UMR 5478)

Date

28/03/1757

Type

manuscrit

Format

PDF

Étendue de la ressource, taille, durée

2 fichiers (fac-similé 3,8 Mo, transcription 549 Ko) ; le texte contient 1082 mots.

Support

papier

Langue

français

Source

Documents reconstitués à partir de photographies au format 'jpeg' prises dans le fonds HCA.

Sujet

navire
équipage
réglementation maritime
navigation maritime

Description

Le duplicata décrit les ordres délivrés par Jean Lanne à Martin Lermet, capitaine du Dauphin de Louisbourg, pour préparer le navire à à l'expédition vers Louyisbourg et à la guerre selon les instructions de Jean Laborde.

Résumé

L'armement du navire inclut canons, fusils, sabres et autres munitions pour un équipage de 32 hommes, prêt à naviguer vers Louisbourg tout en ayant l'autorisation d'engager des navires ennemis, particulièrement britanniques, pour protéger le commerce. Lanne conseille Lermet sur la navigation et les précautions de sécurité, insistant sur l'importance de la prière pour le bien-être de l'équipage et la réussite du voyage. Les directives mettent un accent particulier sur l'interaction avec les navires ennemis, la gestion prudente de la cargaison et les procédures à suivre pour un retour sûr. Les anglais sont à attaquer de préférence vers Terre Neuve. Des zones de navigation sont à privilégier au large, d'autres à éviter sur la côte basque. Le dernier commandement interdit aux matelots de fumer sur le vaisseau dans leurs cabanes et la soute.

Couverture spatiale

Bayonne
Louisbourg

Couverture temporelle

18e siècle

Droits

Domaine public

Droit d'accès

Nous tenons à exprimer notre sincère gratitude aux Archives nationales du Royaume-Uni, Kew à Londres (TNA) pour l'utilisation des copies numériques du fonds Prize Papers.

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage selon les Conditions Initiales [CC] [BY] [NC] [SA]

Est une partie de

Documentation conservée à Archives de la High Court of Admiralty and colonial Vice-Admiralty courts (Londres)

Référence

Talec Jean-Philippe et Videgain Charles (eds.), Mémoires, lettres et papiers du Dauphin : Bayonne, Louisbourg, Londres – 1757, La Crèche, La Geste éditions (coll. « Presses universitaires de Nouvelle-Aquitaine »), 2024, 608 p.

Provenance

TNA, HCA 32/180/7

Texte Item Type Metadata

Texte

18
Ordres que donne Jean Lanne à Sieur Pierre Lermet , Capitaine du batteau Le Dauphin de Louisbourg, appartenant à Monsieur Laborde de Louisbourg trésorier dudit lieu, et ce conformement à ceux que ledit Laborde luy a donné pour armer en guerre, ledit Batteau armé et équipé de 32 hommes, ledit Capitaine compris : de 4 canons & 3 livres de balles, 2 idem & balles, pierriers, fusils, pistollets, sabres, gargousses et fusil, idem de pistollets, idem de canons, quinteaux de poudre, boulets, mitrailles, balles de fusil et pistollets. En outre, sa cargaison consistant en vin, eau de vie, souliers et autres articles suivant la facture generalle et conoissements.
Premier article
Il fera routte du premier tems favorable qu’il plaira au Seigneur luy donner pour se rendre à Louisbourg à l’adresse de monsieur Laborde, et luy remettra la cargaison comme luy appartenant, et pour suivre ces ordres, soit pour la Course ou ce qu’il jugera à propos conformément à l’engagement fait par devant monsieur Grangent, notaire royal de Saint Jean de Luz, et à l’état du rolle que je luy donne pour trois mois d’avance que je leur ay donné à chaqu’un.
Deuxieme article
Dieu luy ayant fait la grace de sortir de ce port pour faire routte pour Louisbourg, lieu de sa destination, il aura soin de faire prier Dieu soir et matin à son Equipage de le Contenir et de vivre ensemble de bonne raison et concorde affin qu’il puisse bénir son voyage.
Troisième article
Comme selon les vues de monsieur Laborde, et les ordres qu’il vous a donnés, que vous m’avez remis, de vous armer en guerre ; j’ay fait conséquemment comme il est dit, et que ses vues et les votres sont que vous fassiez quelque prize en chemin faisant ; si vous recontrer de navire ennemy ; vous observerer que nous n’avons la guerre qu’avec la nation angloise, et que par conséquent vous ne devez vous attacher qu’à arretter les navires de cette nation ; l’on scait qu’ils se servent du pavillon des neutres mais Commil faut evitter tout procès, ne vous attachez qu’à arreter de veritables anglois ; si en fesant routte vous en trouvez aux approches du Bancq de Terreneuve ; et que les vents fussent favorables pour faire routte pour Louisbourg, particulièrement si vous en trouvez chargez de vivres dont on auroit bezoin dans la colonie, dans ce cas il faudrait tacher de la mener ainsy, mais si au contraire les tems plus favorables de venir icy le permettent, vous devez prefferer le cas qui vous paraitra le plus favorable, en y mettant un bon sujet ; et comme vous n’êtes que peu de monde, une prise peut se trouver de mediocre valleur, et que ne voulant pas diminuer votre équipage dans ce cas, n’etant pas rëellement armé en course, vous pourriez ranconner pour une somme en vous prennant un bon rancon, et je crois qu’on auroit egard à la circonstance, vous devez vous regler selon que vous le trouverez le mieux convenable.
Quatrième article
Si vous avés le bonheur de faire une ou deux prizes avant d’être sur le grand Bancq et que le vend permette de les envoyer icy, vous tacherés d’y mettre un bon chef, surtout si la prize étoit de consequence, et luy donner ordre de ne pas approcher du Cap finisterre ny ortugal ny Cap de peine et que quand il sera à quatre vingts lieues de distance du Cap finistere qu’il fera routte entre Bordeaux et Arcachon et que quand il s’estimera à 25 ou 30 lieues de terre il donnera routte pour aller chercher le Cap de Machichacou et Saint Sebastien, et que lors qu’il aura reconnu les dittes terres si le tems luy permet et que la mer fut belle, il viendra chercher la barre de Bayonne ; les marées se trouvant bonnes, lesquelles seront de 11 heures à cinq heures du soir, il peut hardiment venir chercher notre barre pourvû que la mer soit belle, pour cella il fera mettre une petite flame rouge au grand mast pour signal, et si la mer ne se trouvoit belle pour venir chercher la barre il ira au passage ou Saint Sebastien en conservant ses prisonniers dont nous avons besoin ; mais n’ira pas à Saint Jean de Luz absolument. Il faudra remettre les papiers anglois bien cachettez au Chef pour me les remettre.
5e article
Les sentiments de Monsieur Laborde sont de passer au Sud de l’ille Sainte Marie, ou de ce point que vous fassiez routte pour la sonde du bancq de l’ille de Sable ou des Banqueraux , et passer à l’ouest de l’ille de Sable, et arreter s’il se peut aux illes de Canceau , illes Madames ou le Port Thoulouse , et arrivant à l’un de ces deux endroits vous envoyerez un exprez au dit Sieur Laborde et vous resterez au dit lieu, jusqu’à ce que vous receviez les ordres du dit Sieur.
6 article
Vous observerés et le recommanderés expressement à vos mattelots qu’ils ne fument pas dans leurs cabannes non plus que près la soutte à poudre ; je laisse le tout à votre sage prudance pour bien des cas que je ne puis prevoir. Vous desirant un heureux voyage et, que la Sainte Vierge soit votre bonne protectrice à laquelle vous devez prier d’interceder pour vous affin que vous arriviez sans aucun facheux accident, ce que j’apprendray avec plaisir. Bayonne
Le 28 mars 1757 Lanne

Géolocalisation

Citer ce document

Lanne, Jean, “Duplicata des ordres de marche, par Jean Lanne, Bayonne, Bayonne,” Entrepôt de données ANPERSANA, consulté le 20 juillet 2024, https://anpersana.iker.univ-pau.fr/items/show/616.