Entrepôt de données ANPERSANA

Lettre de Jean Lagarde, Bayonne, à Bernard Lafitte, Louisbourg

Dublin Core

Titre

Lettre de Jean Lagarde, Bayonne, à Bernard Lafitte, Louisbourg

Créateur

Lagarde, Jean

Contributeur

Talec, Jean-Phillippe (transcription); Videgain, Charles (transcription)

Éditeur

CNRS IKER (UMR 5478)

Date

20/03/1757

Type

manuscrit

Format

PDF

Étendue de la ressource, taille, durée

2 fichiers (fac-similé 6591 Ko, transcription 421 Ko) ; le texte contient 997 mots.

Support

papier

Langue

français

Source

Documents reconstitués à partir de photographies au format 'jpeg' prises dans le fonds HCA.

Sujet

commerce, communications, transports
correspondance

Description

Jean Lagarde, depuis Bayonne, écrit à Bernard Lafitte à Louisbourg le 20 mars 1757 pour confirmer l'envoi de marchandises et régler des détails financiers.

Résumé

Lagarde informe Lafitte de l'expédition de deux barrils contenant des souliers, destinés à être vendus à Louisbourg, et lui demande de remettre les bénéfices via une lettre de change. Il détaille également les déductions financières faites sur une somme initiale de 300 livres pour divers frais et crédits, y compris l'assurance et les coûts liés aux transactions. Enfin, il donne des instructions spécifiques pour la distribution d'autres objets inclus dans les envois, et exprime son engagement à réciproquer toute aide que Lafitte pourrait lui fournir à l'avenir.

Couverture spatiale

Bayonne
Louisbourg

Couverture temporelle

18e siècle

Droits

Domaine public

Droit d'accès

Nous tenons à exprimer notre sincère gratitude aux Archives nationales du Royaume-Uni, Kew à Londres (TNA) pour l'utilisation des copies numériques du fonds Prize Papers.

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage selon les Conditions Initiales [CC] [BY] [NC] [SA]

Est une partie de

Documentation conservée à Archives de la High Court of Admiralty and colonial Vice-Admiralty courts (Londres)

Référence

Talec Jean-Philippe et Videgain Charles (eds.), Mémoires, lettres et papiers du Dauphin : Bayonne, Louisbourg, Londres – 1757, La Crèche, La Geste éditions (coll. « Presses universitaires de Nouvelle-Aquitaine »), 2024, 606 p.

Provenance

TNA, HCA 32/180/7

Texte Item Type Metadata

Texte

140
Monsieur Bernard Lafitte à Louisbourg, Bayonne le 20 mars 1757
J'ay receu Monsieur la lettre que vous avés pris la peine de m'ecrire le 19 juillet dernier par le capitaine Harismendy, inclus la premiere dechange que vous me remettés de trois cents livres sur Monsieur de Boulougne à Paris payable les 5e may prochains, de laquelle somme déduit celle de cinquante livres que vous me chargés de retenir pour la compter à votre mere, ce que je ferey aussytôt qu'elle viendra icy. En outre trois livres pour perte à la négociation de ladite lettre pour le temps qu'elle a encore à fournir, et 94 livres 6 sols et 6 deniers pour ce qui vous touche de la prime d'assurance et frais. Ces trois parties distraites des dites 300 livres, il vous reste net 152 livres 13 sols et 6 deniers. Comme vous le voiés par la notte cy après, pour laquelle ditte somme je vous ay interressé sur 139 paires de souliers à homme, 42 paires à femme, montant en tout 485 livres 17 sols 3 deniers, suivant la facture cy joint, que j'ay fait embarquer en deux barrils dans le batteau Le Dauphin capitaine Lesmets, à votre adresse sous la direction de monsieur Dominique Leblanc second dans ledit batteau, et duquel je vous remets inclus la reconnaissance. A son arrivée que Dieu veuille soit heureuse, il vous plaira les retirer pour les vendre au mieux, et me faire le retour de ce qui me reviendra en lettre de change par la première occasion. J'ay fait ce qu'il a dépendu de moy pour avoir des souliers bons et au plus juste prix. La majeure partie de ceux qui en ont chargé pour chez vous les ont payés 50 sols sans être meilleure ny peut être s'il faut en croire ce qu'on m'en a dit ne le sont pas tant. J'aurais embarqué quelque chose de plus pour mon compte, sy je l'avais pu. Cela n'a pas été possible les armateurs ne voulant rien laisser charger à fret. Je dois vous prevenir que dans les dits 2 barrils j'ay fait mettre une paire de jambons et deux paires de souliers de plus, que votre mere m'a adressé pour vous les faire tenir. J'y ay mis aussy deux paires de bas de laine de Paris que Monsieur Dejasses m'a donné ordre de vous envoyer de sa part. Ledit monsieur Leblanc m'a remis de la vôtre, deux quintaux de morue qui s'est trouvé avariée et n'a voulu rien exiger. J'ay envoyé l'un audit Monsieur Dejasses Nabas, et j'ay gardé l'autre que vous avez bien voulu me destiner. Je vous remercie de votre attention et vous assure de ma juste reconnaissance. Je dois encore vous prévenir que dans un des dits deux barrils, il y a un paquet avec adresse pour le nommée François de Baigts que vous aurés la bonté de luy faire remettre avec la lettre cy jointe. Monsieur de Barrau me charge de vous prier de vouloir luy faire choisir trois quintaux de morue de la meilleur espece et les envoyer par le premier capitaine de votre confiance qui viendra icy. Vous m'obligerez di enjoindre un autre quintal pour moy. Vous pourrés entretenir le prix sur le produit des souliers et vous aurés la bonté de me marquer ce qu'ils vous auront couté pour me faire rembourser. A votre tour vous pourrés disposer de moy, je me feray un plaisir de vous obliger. Soyez persuadé et que je suis bien sincerement, Monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur.
J. Lagarde
[Compte] Pour votre remise en lettre sur Paris au 15e may prochain 300 livres. A déduire: pour les mêmes que je dois remettre à votre mère suivant votre ordre 50 livres; pour perte à la négociation de ladite lettre pour le temps qu'elle a à courir 3 livres [sous-total] 53 livres [total] 247 livres. Plus à déduire encore pour ce qui touche à votre intérêt de 247 livres de 131 livres 17 sols 3 deniers qu'on fait frais compris l'assurance. Les 354 livres montant de la facture cy contre cy 94 livres 6 sols 6 deniers. Reste net [total] 152 livres 13 deniers 6 sols.
Facture du cout et frais de deux barrils contenant 139 paires de souliers à homme, et 12 paires à femme que j'ay acheté et chargé tant pour mon compte que celuy de Monsieur Bernard Lafitte de Louisbourg dans le batteau Le Dauphin capitaine Lesmets allant au dit lieu, et qui vont sous la conduitte du monsieur Dominique Leblanc second dans le dite batteau pour les délivrer au dit Lafitte, marqués et numérotés comme au marge [texte non renseigné] sçavoir
[Compte] 139 paires de souliers à homme à 45 sols la paire [soit] 312 livres 15 sols; 12 paires de soulier à femme à 51 sols la paire [soit] 30 livres 12 sols. Frais: pour droit de sortie de cette ville 4 livres; au tonneliier pour deux barrils 3 livres 3 sols; aux porte faix pour les emballer et les porter à la tillole 2 livres 10 sols; au tillolier pour les porter à bord 1 livre [soit] 10 livres 13 sols [Total] 354 livres. Pour la prime d'assurance de 354 livres à 37 ¼ % qui est le prix qu'on a fait sur le même bateau et les autres navires aussy pour Louisbourg cy 131 livres 17 sols 3 deniers. Monte avec les frais d'assurance 485 livres 17 sols 3 deniers. Revient à l'intérêt du dit monsieur Lafitte 152 livres 13 sols 6 deniers net à celuy de Lagarde 201 livres 6 deniers 6 sols [Total] Principal de frais 354 livres. Chaque paire de souliers revient à Louisbourg à compter sur les 485 livres 17 sols 3 deniers à quoy se monte la facture cy dessus avec l'assurance 63 sols la paire sans en ce comprendre le fret sy joint enpayés à ce cas il faudra l'augmenter.

Géolocalisation

Citer ce document

Lagarde, Jean, “Lettre de Jean Lagarde, Bayonne, à Bernard Lafitte, Louisbourg,” Entrepôt de données ANPERSANA, consulté le 20 juillet 2024, https://anpersana.iker.univ-pau.fr/items/show/633.