Entrepôt de données ANPERSANA

Lettre de Jean Lanne, Bayonne, à Jean Laborde, Louisbourg

Dublin Core

Titre

Lettre de Jean Lanne, Bayonne, à Jean Laborde, Louisbourg

Créateur

Lanne, Jean

Contributeur

Talec, Jean-Phillippe (transcription); Videgain, Charles (transcription)

Éditeur

CNRS IKER (UMR 5478)

Date

31/03/1757

Type

manuscrit

Format

PDF

Étendue de la ressource, taille, durée

2 fichiers (fac-similé 27440 Ko, transcription 436 Ko) ; le texte contient 1864 mots.

Support

papier

Langue

français

Source

Documents reconstitués à partir de photographies au format 'jpeg' prises dans le fonds HCA.

Sujet

commerce, communications, transports
correspondance

Description

Ce texte est une lettre écrite par Jean Lanne, traitant principalement des opérations maritimes et commerciales.

Résumé

M. Lanne rapporte l'expédition des navires "Le Dauphin" et "Les deux frères", indiquant que ces derniers ont été préparés pour rejoindre une flotille de corsaires. Il mentionne également les transactions financières associées, incluant les détails de plusieurs lettres de change et les comptes de ventes de morue, ainsi que les difficultés rencontrées en raison du retard des navires et de la 'désertion' de l'équipage. Lanne exprime des préoccupations concernant les coûts et les assurances nécessaires pour ces opérations, tout en soulignant l'importance de la guerre qui affecte grandement les activités maritimes.

Couverture spatiale

Bayonne
Louisbourg

Couverture temporelle

18e siècle

Droits

Domaine public

Droit d'accès

Nous tenons à exprimer notre sincère gratitude aux Archives nationales du Royaume-Uni, Kew à Londres (TNA) pour l'utilisation des copies numériques du fonds Prize Papers.

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage selon les Conditions Initiales [CC] [BY] [NC] [SA]

Est une partie de

Documentation conservée à Archives de la High Court of Admiralty and colonial Vice-Admiralty courts (Londres)

Référence

Talec Jean-Philippe et Videgain Charles (eds.), Mémoires, lettres et papiers du Dauphin : Bayonne, Louisbourg, Londres – 1757, La Crèche, La Geste éditions (coll. « Presses universitaires de Nouvelle-Aquitaine »), 2024, 606 p.

Provenance

TNA, HCA 32/180/7

Texte Item Type Metadata

Texte

225 [et] 224
Monsieur Laborde trésorier de la marine à Louisbourg, Bayonne le 31 mars 1757
Monsieur
Je suis enfin parvenu à l'expedition de votre bateau Le Dauphin, capitaine Martin Lermet et de la goallette Les deux frères capitaine Pierre Giraud que j'ay fait dessandre au bas de notre riviere afin de pouvoir la mettre en etat de pouvoir sortir en compagnie de quatre corsaires qui pourront aller jusque à la croisière avec eux et avant de répondre aux lettres que vous m'avés fait l'honneur de m'écrire, je vais vous rendre compte de ce que Michel Harismendy ne commande pas. Je vous advés apris par ma lettre du 8 octobre , son arrivée dans ce port et qu'il m'avés remis[?] sa cargaison consistant en 16873 livres de morue, sur laquelle il a été donné au charpantier 900 livres et de 14 quarts de morrue verte qui en a été mangé un quart. Vous recevrez le compte de vente[?] par la presente excepté des sirop[?] qui aprés[?] avoir[?] bien attendu[?] et [….]de le guarder par le grand contage[?]. J'en ay chargé pour Amsterdam 119 barriques dont vous trouverés le poids cy joint et 2 barriques que j'en ay vendu à la veuve Debarbier. Font ensemble 121 barriques. Elles sont arrivées heureusement a Amsterdam. Je ne say si j'en pourray tirer 12 livres par barriques comme je l'espere vraiment[?] sujette à contage[?] et qui cause beaucoup de frais.
J'ay recu aussy par ledit bateau les lettres dechange suivantes, 1 du 24 juin de Monsieur Hestimauville de Paris de 2000 livres, 1 autre idem de Monsieur Lebrau[?] trésorier de la marine de 1539 livres, 1 autre idem de Monsieur Boullougne trésorier des colonies de 2000 livres desquelles parties vous êtes créditté dans le compte courant. J'ay été vivement mortifié de n’avoir pu vous expédier ce bateau par rapport à son retardement à la Cotte Despagne. Et il etait impossible de vous le renvoyer qu'en novembre, et d'auré[?] [….] intervalle[?]. C'est presanté une finaute[?]. L'interuption[?] et particulièrement celle de Hanver[?] pour recevoir le sieur Michel Harismendy après l'avoir entretenu pendant bien du temp et il a fallu prendre son party dans le mois de janvier ainsy que Pierre Giraud capitaine de votre goalette les deux frères vous le dira si Dieu veut l'amener à bien. C'est lui qui m'a procuré le capitaine Martin Lermet qui me parait un bon sujet. Je souhaite qu'il s'aquierre de son devoir. A presant je vay vous acuser reception de toutes vos lettres et particulierement celle du 2 décembre par la goalette les deux frères capitaine Pierre Giraud, arrivé au lieu de Saint Jean de Luz le 27 décembre avec sa cargaison de morue que j'ay déchargé dans ce port où il est heureusement entré le 3 janvier, vu que le temp l'a permis. Je l'ay dechargé et mise sa cargaison à terre et en ay fait la vente comme vous vous le trouverez dans la facture cy joint. Et comme vous aviés engagé l'équipage allée et retour ce malheureux équipage nous a deserté. Il a fallu en faire de nouveau qui coutte bien cher […] de la guerre rend ces gens tres avantageux. Mais comme par les ordres que vous m'aviés donné d'armer ces navires en guerre, il a fallu du temps et de la peine pour y parvenir et les[?] tempetes nous ont contrariés quelque dilligence[?] que nous ayons fait. Le capitaine Giraud vous rendra compte de tout. Je suis vivement mortifié de la dépense qu'il en coutte mais si ces deux navires vous arrivent à bien je me guarde que vous en pourré tirer davantage, les ayant munis d'armes et generallement de tout pour pouvoir faire la course sur vos cottes si Dieu le favorise et avant qu'ils puissent faire une prise chacun. Ils pouret vous en indamniser[?]. Je vous advise pourtant que si j'avés à comancer[?] je ne [….] pas fait par la [….] et sachés[?] qu'il m'a fallu [….] donner . Je ne les plainderay pas si les[?] [….]. Voici l'état de la cargaison de a la goallette les deux frères.
[compte]Morues vertes Morues [….] Remise en lettres de change par la dite goalette [compte]Douze lettres pour le 16 may 1759 [compte] Montant ensemble 104400[?] livres 9 sols 9 deniers [?] N° 224.
De laquelle somme vous serés crédité dans son tem et vous serés débitté de la partie suivante.
[Compte] Pour la traite du 2 aout […] Michel Harismendy ordre[?] de 1985 livres 12 sols; pour autre du 4 décembre ordre[?] de Martin Barnetche de 884 livres; desarmement du bateau; armement du bateau; cargaison de la goalette; armement de la goalette; pour une lettre dechange que Monsieur Morsolle de Brest a tiré sur moy en date du 4 courant […] Monsieur Dubourg Jeune avance de la somme de 1843 livres 17 sols 4 deniers.
Tout ces parties montent à la somme de; sur lesquelles a deffalquer celle de; produit de la morue du bateau; idem de la goalette; à rentrer le produit des sirops; desquelles parties je feray écriture pour vous rendre compte par quelque navire qui pourra partir dans quelques jours voullant profiter des premiers quand l'heure à faire partir ce bateau et cette goalette avec les cors[aires]. Ils n'ont pas sorties depuis les mois de février absolument[?] dans une marée avec les tempetes (ayant été contraires ou la mer agitée). Vous remarquerez que dans l'engagement que j'ay été obligé de faire avec Lermet, j'ay été obligé de luy donner trois cens livres […] 150 livres pour l'allée dont il en a eu 160 livres bien[?] l'ayant conduit. Vous ne luy en donnerés que 140 livres. Il m'a fallu […] et vu que je trouve moins [….] que ceux qui on donné 200 livres pour […] et le port et au cas d'être pris les avés assurer 1000 livres jusqu'à 1500 livres. J'ay été obligé de donner 3 mois d'avance au capitaine. Je n'ay fait que suivre les usages.
D'ailleurs les équipages ont exigé de moy un engagement pour les remettre en France. Je vous en remet cy joint un contrat pour l'un et pour l'autre. Vous remarquerés qu'il n'y a que 32 personnes dans le bateau et que j'en ay admis engagé 34 auquels j'avé donné les avances [….] dont les deux suivants manquent Joseph Detcheverry D'Orio 3 mois à 40 livres [soit] 120 livres dont le capitaine a repondeu [et] Martin Laffourcade de Urrugne mousse qui a eté malade dit on 3 mois à 35 livres [soit] 105 livres. Voilla 225 livres. La goalette a 27 personnes qui ont receu 3 mois chacun et dont je leur ay retenu les 6 [….] livres lorsque je vous donné les avances affin que cella ne cause aucune difficulté. Vous aurez la bonté encore de faire attantion que pour l'expédition du bateau, il m'a fallu par forme prendre 2 engagés auxquels j'ai donné 3 livres à chacun. Il faudra s'il vous plait guarantir qu'on ne fasse aucune peine au capitaine Lermet, car il […] aurait été impossible de le prendre attendu que l'un et l'autre sont foncierement embarassés. Il m'est arrivé qu'après les avoir expédié et au Boucaud que Monsieur Cabarrus a envoyé des futailles pour Monsieur votre gouverneur avec quelque caisse dont vous advié donné ordre de prandre, qu'il m'a fallu décharger des vins et de cette affaire ou pour mieux dire nous avoir creu ce bateau et cette goalette plus grandes [….] achetés une grande grande partie de vin et eaux de vie. Il m'en reste une portion de l'un et de l'autre. Je souligneray que le vin c'est trouvé de bonne qualité mais il faut remarquer que ceux de l'année dernière ont été de mauvaise qualité par rapport à la rude saison. Je dois vous prévenir que j'avés promis dans le principe à Monsieur Cazalis pour Monsieur de Delatour le port d'une barrique de vin avec du jambon. Cepandant je ne luy ay accordé qu'une barrique. Je seray bien mortifié que cella vous préjudiciat. Il n'a point été de ma connaissance qu'il aye été chargé que deux tierçons pour Monsieur Leblanq que j'ay été obligé d'accorder après l'affaire.
J'ay encore une peine à l'occasion de 300 livres que Monsieur Harismendy m'a remis pour Monsieur Lenoir pour certains articles et de 566 livres 14 sols 9 deniers en une lettre de change pour enregister[?] le montant en souliers ce qu'il m'a été impossible dans l'état ou ces navires sont de charger autre chose. Nous verrons q'ils vous parviennent de ce qui est question (vous trouverez l'état d'armement détaillé et j'ay la precaution de lui faire signer à Messieurs lesdits capitaine qui ont pris connaissance de tout même[?] blamer[?]si leur depance sont si grandes. Il n'y a pas de ma faute. Je pense vous protester que je me suis battu assez devant[?] [….] Messieurs. Mais le malheureux temps de course a mis tout aux ??? et il faut faire tout au poids de l'or. Voila comme nous sommes, j’ay creu […] quoy que vous m'ayés pas donné votre ordre faire asseurer. Je vous remets cy joint ce que j’ay pu faire voici copie d’une police je tacherai de leur augmenter car il me semble qu’il conviendret d’asseurer 25111 livres sur la goallette et 35111 livres sur le bateau. Je feray pour le mieux et j’espere que vous ne le desaprouverez pas. A presant je voudrais vous donner des nouvelles du Corsaire ainsy que je vous l'avez marqué par ma lettre du 8 octobre j’avez mis sur le corsaire La Levrette capitaine Samson Duffourg relativement à vos ordres, la somme de 1500 livres celluy [ci] a fait deux campagnes elle auret [été] brillante, si ces prises étaient venus [à la] France. Il avet fait 5 prises, dont deux furent reprises et auret valleur 300 mille livres la [….] vint 3 sont vu de Baloterie[?] qui auret valleu 250 mille livres si elle fut venu à bon port elle […] à Saint Jean de Luz. Le détail serait long à vous faire la seconde campagne. Elle a fait 2 prises, l'une […] qui a été reprise et qui aurait valu 200 mille livres. Une de tabacq de 408 boucauds qui vaudra aux environs de 150 livres. Leur vente dont celle de balloterie au 10 may celle du tabacq? Si joint fixé, Je compte qu'il y aura 400 mile livres. Le corsaire est pret à ressortir. L'Esparance sur laquelle je pris 1000 livres pour vous est à sa seconde campagne. Elle a fait [….]. Je compte 150 milles livres et il y deux prises en procès. Cette Campagne il y a une prise arrivée avec le bois de campèche.
Comme le vent parait bon et que je[?] [….] mettre dehors je ne puis que vous dire que Monsieur Cabarrus a tiré sur moy un billet[?] [….] voicy 6521 livres 7 sols 7 deniers en outre 3699 livres 6 sols et 3 deniers. Pour l'exp[édition] [….] déduite[?] de deux [….] la victoire et la Fidèle[?]. Voilla ce que j'ay le temp[?] de vous dire.
J'ay l'honneur d'être bien sincerement Monsieur votre très humble obéissant serviteur.
Lanne

Géolocalisation

Citer ce document

Lanne, Jean, “Lettre de Jean Lanne, Bayonne, à Jean Laborde, Louisbourg,” Entrepôt de données ANPERSANA, consulté le 20 juillet 2024, https://anpersana.iker.univ-pau.fr/items/show/624.